Un frigo communautaire pour contrer la faim

Des représentants de la table Uauitshitutau étaient sur place lors du dévoilement. Véronique Larouche, directrice Santé et mieux-être collectif, Mélanie Courtois, coordonnatrice du comité Uauitshitutau, Jonathan Germain, Takuhikaniss, conseiller délégué à Santé et mieux-être collectif et Julie Girard, directrice santé des jeunes et des familles posent avec Louise Bélanger, directrice générale de la coop Nimilupan Nitshinatsh.

Le grand dévoilement du tout premier Frigo communautaire a eu lieu le 14 septembre dernier. Il sera dorénavant possible de se procurer de la nourriture gratuitement en plein cœur de la communauté.

Initiateur du projet

Le projet a été développé par le comité Uauitshitutau de Mashteuiatsh, qui rassemble plusieurs partenaires vers le même but, soit le bien-être du Pekuakamiulnu. Selon les statistiques sur l’insécurité alimentaire à Mashteuiatsh, une famille sur quatre n’a pas le sentiment de manger assez. Devant ces chiffres alarmants, le comité désirait poser une action rapide afin de contrer la faim. «Au début nous avions pensé préparer des boîtes à lunch et les distribuer», a expliqué Julie Girard, directrice santé des jeunes et des familles «Or, cette action n’aurait pas duré dans le temps, car le stock se serait épuisé. L’équipe des saines habitude de vie nous a donc proposé ce projet qui a vite été acclamé par les partenaires grâce à son caractère durable», a- t-elle ajouté.

Autres objectifs

Lutter contre le gaspillage et l’insécurité alimentaires, permettre à tous les Pekuakamiulnuatsh de pouvoir manger à leur faim, favoriser une saine alimentation, soutenir le partage de nourriture et favoriser l’entraide entre les Pekuakamiulnuatsh font partie des objectifs visés par le Frigo Kamatinuetau mitshim. En effet, d’après les statistiques de l’Organisation des Nations Unies, le tiers des aliments produits annuellement dans le monde serait jeté sans être consommé. Au Canada, près de 40% de la nourriture serait gaspillée.

Des dons dès les premières heures

Dès la première journée du dévoilement de Kamatinuetaumitshim, les dons alimentaires pleuvaient et l’effet multiplicateur se faisait déjà ressentir. «Nous avons été surpris par des retombées aussi rapides et inattendues», a confié Mme Girard, «En plus des dons locaux, nous avons reçu une multitude de plats offerts par des bénévoles qui cuisinaient ce jour-là». Ainsi, des pommes qui se trouvaient dans le frigo ont été cuisinées par un groupe de mères qui étaient en atelier ce jour-là.

Comment l’utiliser ?

Ce garde-manger collectif est accessible à tous, autant pour donner que pour se servir sans distinction de revenu. La date du moment du don doit être inscrite et un entretien hebdomadaire du Frigo est assuré par une équipe en place afin de jeter les aliments qui sont là depuis plus de sept jours. Par contre, chaque personne a la responsabilité de vérifier la qualité de ce qu’elle consomme. «Quelqu’un qui va en territoire ou à l’extérieur devrait venir déposer ses aliments non utilisés avant son départ plutôt que de les jeter», a souligné Mme Girard qui a ajouté que le Frigo est situé dans un endroit stratégique, soit près de l’église, sur le terrain de la coop Nimilupan Nitshinatsh, qui en assurera son bon fonctionnement. Lors de la saison froide, le Frigo sera déplacé à l’intérieur et accessible aux mêmes heures d’ouverture que la coop.

Un projet facile à mettre en oeuvre

Avec un budget d’environ 2000$ de matériel, l’installation a été très abordable et l’effet collectif de rentrée et de sortie des aliments permet l’autosuffisance du projet. «Ce fonctionnement a déjà existé à Limoilou lorsque j’y vivais, mais il faut savoir qu’il n’est pas exclusif aux grandes villes. Ce précieux outil est aisément viable dans les petites communautés telle que la nôtre. Il suffit de trouver un endroit stratégique autant pour les donneurs que pour les bénéficiaires», a conclu Julie Girard.

 

Pour de plus amples informations sur le fonctionnement ou la faisabilité du projet, il est possible de contacter la coop Nimilupan Nitshinatsh au 418-275-0990 et pour connaître les activités du comité Uauitshitutau, visitez leur page Facebook.