Returning Home, premier long métrage documentaire de Canadian Geographic Films et du réalisateur secwépemc Sean Stiller, a été primé dans trois festivals de films internationaux de l’Ouest du Canada, en remportant le prix du meilleur documentaire canadien décerné par trois jurys distincts.

Tout d’abord, à Calgary, le film a remporté le prix du meilleur documentaire canadien dans le cadre du Calgary International Film Festival (CIFF). Dans une vidéo publiée en ligne par les organisateurs du festival, Hans Engel, de la Guilde canadienne des réalisateurs, a annoncé que le prix de cette année était remis au réalisateur Sean Stiller. « Le jury a sélectionné [Returning Home], un film criant d’actualité qui invite le spectateur à réfléchir sur l’importance de guérir, autant pour l’humain que pour la nature, et qui démontre efficacement que l’un ne va pas sans l’autre », a déclaré M. Engel. Quelques jours plus tard, il a été dévoilé que Returning Home avait également été sélectionné par le jury de l’Edmonton International Film Festival comme meilleur documentaire canadien, dans le cadre d’une annonce surprise faite à l’occasion de la première nordique du film, le 30 septembre à Edmonton.

En Colombie-Britannique, Returning Home a donné le coup d’envoi de la programmation du Vancouver International Film Festival (VIFF) pour les écoles secondaires le 1er octobre 2021, avec des projections en personne et virtuelles pour des élèves de Vancouver et d’ailleurs. Le film a ensuite été présenté pour la première fois au public le 2 octobre avant d’être projeté dans les salles du festival, de même qu’à Terrace et à Powell River, en Colombie-Britannique.

Curtis Woloschuk, directeur adjoint de la programmation du VIFF, a annoncé la troisième victoire de Sean Stiller dans une vidéo publiée sur la page Facebook du festival. « Après une heure de délibérations, nous avons choisi de décerner le prix du meilleur documentaire canadien à Returning Home de Sean Stiller, un puissant portrait communautaire qui met en parallèle les effets de la colonisation et l’effondrement écologique. » Le jury du VIFF a été ému par la puissance des protagonistes de Returning Home et par la façon dont Sean Stiller a su cultiver un espace intergénérationnel pour montrer leur vulnérabilité, leur résilience et leur courage. « Les témoignages des survivants des pensionnats autochtones et les effets du colonialisme s’entrelaçaient habilement avec l’histoire du saumon qui lutte pour revenir dans la région, de manière poétique et avec une superbe facture visuelle. Ce film criant d’actualité nous rappelle les traumatismes générationnels causés par la colonisation du Canada, tant pour les personnes que pour les terres, tout en nous proposant un portrait intime des personnes qui se battent pour obtenir justice. Nous pouvons tous apprendre de ce film et nous en inspirer. »

Sean Stiller, qui habite actuellement à Toronto, mais qui travaille autant en Ontario qu’en Colombie-Britannique, sa province d’origine, est ébahi par le formidable accueil qu’a reçu son film, lequel met en vedette Phyllis Jack-Webstad, fondatrice de l’Orange Shirt Society, et sa famille. « Returning Home est mon premier long métrage et a été fait avec beaucoup d’amour, a déclaré M. Stiller. Quand nous avons appris que le film était retenu pour participer aux trois festivals, c’était déjà une grande nouvelle. Alors, quand on nous a appris qu’il avait gagné le prix du meilleur documentaire canadien dans chacun d’eux, nous étions extrêmement touchés. Difficile d’imaginer un meilleur sort pour ce film. J’espère que ce documentaire pourra mettre en relief et élargir le travail sacré que Phyllis a fait – et continue de faire – partout au pays. »

La production de Returning Home a été rendue possible grâce à la participation du gouvernement du Canada. Pour obtenir une entrevue avec Sean Stiller ou Phyllis Jack-Webstad, veuillez communiquer avec la personne-ressource dont les coordonnées sont indiquées ci-dessous.

Returning Home
Returning Home présente le parcours de Phyllis Jack-Webstad, créatrice de la Journée du chandail orange, et de sa famille pour guérir des répercussions multigénérationnelles de son séjour au pensionnat autochtone St. Joseph’s Mission, en territoire secwépemc. Dans un récit où les histoires s’entremêlent, en pleine pandémie mondiale et à un moment où la migration des saumons est à son plus faible niveau de l’histoire canadienne, le film montre comment un moratoire fédéral de plusieurs années sur la pêche a mis à mal la structure même des communautés secwépemcs et des traditions vieilles de plusieurs siècles. Ce documentaire est le premier long métrage de Sean Stiller et de Canadian Geographic Films.

Canadian Geographic Films
Depuis près d’un siècle, Canadian Geographic s’efforce de faire mieux connaître le Canada à ses habitants et aux personnes de partout dans le monde, principalement par l’intermédiaire de son magazine primé. À une époque où notre pays vit de profonds bouleversements liés à sa population, au climat, à l’environnement, à l’économie et à la culture, Canadian Geographic Films pilote un virage numérique ayant pour but d’améliorer la compréhension de la géographie canadienne – c’est-à-dire la diversité d’humains et de territoires qui la composent – et des changements qui ont des répercussions sur les gens et l’environnement. Returning Home, premier long métrage documentaire de Canadian Geographic Films, en est un brillant exemple. La maison de production travaille actuellement sur plusieurs autres projets, y compris des documentaires et des séries télévisées devant sortir en 2022.