-20 C
Sept-Îles
vendredi, 21 janvier 2022

L’École des dirigeants des Premières Nations : une nouvelle école créée pour et par les Premières Nations, propulsée par l’École des dirigeants HEC Montréal

Une nouvelle école destinée aux leaders des Premières Nations est lancée aujourd’hui, en marge du Grand cercle économique des peuples autochtones et du Québecn. Initiée par des Premières Nations, cette école est propulsée par l’École des dirigeants HEC Montréal et accueillera sa première cohorte à compter du 9 décembre 2021.

Une école pour et par les Premières Nations
Innovante et unique en son genre, l’École des dirigeants des Premières Nations (EDPN) est le fruit de l’initiative de Manon Jeannotte (Mi’gma) et de Me Ken Rock (Innu), deux diplômés de l’EMBA McGill – HEC Montréal.

« Notre vision est d’outiller les leaders pour qu’ils guident les communautés vers le changement et la réussite, des éléments incontournables pour l’autodétermination et l’amélioration des conditions socioéconomiques des Premières Nations. Pour ce faire, l’EDPN offrira aux élus, aux administrateurs, à la relève, aux gestionnaires et aux entrepreneurs issus des Premières Nations des formations universitaires qualifiantes de courte durée, dans les communautés, en ligne et à Montréal », a déclaré Ken Rock, coinitiateur du projet.

Propulsée par l’École des dirigeants HEC Montréal
« Afin de réaliser ce magnifique projet, nous avons établi une relation avec HEC Montréal, dont les programmes d’enseignement et la recherche en gestion sont de renommée internationale. Ouverte à partager son expertise et à travailler en collaboration, HEC Montréal s’est avérée une alliée de premier choix. Ensemble, nous avons coconstruit une école pour les Premières Nations qui incarne nos valeurs et notre leadership et qui contribuera à tracer une voie prospère pour notre avenir », a déclaré Manon Jeannotte, coinitiatrice du projet.

Le directeur de l’École des dirigeants HEC Montréal, Serge Lafrance, a affirmé pour sa part : « Nous sommes très fiers de collaborer à ce projet historique pour la prospérité des Premières Nations. Ce partenariat est tout naturel puisque notre mission est de former des leaders en gestion afin qu’ils contribuent de manière responsable au succès des organisations et au développement durable de la société. »  C’est dans cette optique que HEC Montréal agira à titre d’incubateur de l’EDPN qui sera appelée à devenir une école autonome.

« Je salue ce concept de coconstruction entre HEC Montréal et les Premières Nations, qui nous ramène aux alliances ayant jalonné nos premiers contacts et qui s’inscrit dans un esprit porteur d’un avenir plus radieux pour nous tous. C’est ainsi que la création de l’EDPN répond non seulement à un besoin de développement des compétences de nos leaders, mais constitue certainement une initiative qui favorisera des retombées positives pour l’ensemble de nos communautés », a conclu Ghislain Picard, Chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador.

Articles relatifs

Restez connecté

2,684FansJ'aime
399SuiveursSuivre
- Publicité -spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Dernières nouvelles