La clinique de pédiatrie sociale à Manawan ouvrira bel et bien

La communauté de Manawan. (Crédit : Roxanne Marcil)

L’avancement d’un projet de clinique de pédiatrie sociale qui doit bientôt voir le jour à Manawan est ralenti en raison d’un litige entre les gouvernements fédéral et provincial. Étant donné que les réserves autochtones sont de juridiction fédérale, le gouvernement du Québec hésite à accorder du financement tel qu’il le fait habituellement pour des projets allochtones semblables. Toutefois, on apprend que la clinique va ouvrir ses portes à l’automne, comme prévu initialement.

Jean-Roch Ottawa, le chef de Manawan, affirmait le mois dernier à Radio-Canada que c’était toujours la même chose. Pour chacun des projets, les deux paliers de gouvernement se lancent sans cesse la balle à savoir qui doit investir dans la communauté pour offrir des services. Il dit qu’il trouve le projet de pédiatrie sociale important pour sa communauté et a confiance que le litige se règle. Une rencontre a eu lieu le mois dernier entre les différents acteurs du projet et les ministères semblent beaucoup plus ouverts qu’auparavant.

Un projet important

Le centre Mihawoso n’est pas un luxe pour la communauté de Manawan. La clinique, qui opérera sous le modèle des centres de pédiatrie du Dr Julien, visera une approche où la culture et les valeurs atikameks seront prises en compte. Plus de 50 % de la population de Manawan est constituée d’enfants ; d’où l’importance d’un tel centre. L’organisme soutiendra les enfants de 0 à 14 ans et les familles à risque ou en situation de vulnérabilité, pour assurer le mieux-être et le développement des enfants. Selon Jean-Roch Ottawa, l’arrivée de la clinique est un élément important pour assurer un meilleur avenir aux jeunes qui vivent sur la réserve.

Sources de financement

Bien que le financement du gouvernement du Québec soit toujours incertain, l’ouverture du centre Mihawoso n’est pas compromise. Le projet peut s’appuyer sur l’aide financière de la Fondation du Dr Julien, celle du gouvernement fédéral et celle du Conseil de bande de Manawan. La future clinique de pédiatrie sociale prévoit aussi de mener différentes campagnes afin de créer des partenariats privés.  La Fondation du Dr Julien a aussi injecté une somme de 50 000 dollars supplémentaires afin de pallier l’absence de financement de la part de Québec.

Les dirigeants du projet affirment que la clinique ouvrira ses portes à l’automne, comme prévu. Quant à la décision de Québec pour un possible financement, les discussions sont toujours en cours.

À propos de l auteur