Inauguration de l’entreprise d’économie sociale Sakihikan

Le Centre est situé aux abords du lac Saint-Louis à La Tuque. (Crédit : Centre d’amitié autochtone de La Tuque)

Le Centre Sakihikan sera inauguré le 6 septembre prochain. Situé aux abords du lac Saint-Louis, à La Tuque, le site accueillera plusieurs activités et services pour promouvoir la culture autochtone. Les partenaires du projet ainsi que le grand public sont attendus pour cet événement.

Propriétaire de ce lieu depuis 1997, le Centre d’amitié autochtone de La Tuque (CAALT) travaille depuis plusieurs années à la revitalisation de ce site enchanteur au cœur de la ville, et ce, en collaboration avec les instances de la Ville de La Tuque, propriétaire du terrain où se situe le Centre Sakihikan. En plus de promouvoir la culture autochtone, les activités et services offerts par le CAALT permettront de générer une activité économique significative, qui produira des revenus générant des possibilités d’emplois.

Une entreprise d’économie sociale aux multiples volets

Les cultures autochtones occuperont une place centrale à la programmation qui se déclinera sous plusieurs volets. Un premier volet portera sur les activités dédiées aux touristes dans la région. Un second volet sera axé sur l’animation culturelle, et récréative par le biais des camps de jour scolaires et des activités thématiques. Il s’agira également d’un espace de diffusion de l’art autochtone en plus d’une boutique d’artisanat.

Outre l’offre d’un environnement naturel en plein centre-ville pour la communauté vivant à La Tuque, Sakihikan sera un lieu d’activités récréotouristiques pour les visiteurs de passage en Haute-Mauricie et qui donnera accès à des immersions à la culture des Premières Nations.

Il permettra également d’intégrer de jeunes Autochtones au marché du travail, en créant des emplois durables et en offrant des lieux d’insertion socioprofessionnelle de qualité. La programmation générera une activité économique en soutien à la consolidation du Centre d’amitié autochtone de La Tuque et permettra un réinvestissement dans les services directs à la population autochtone.

Les retombées attendues

De multiples retombées sociales et économiques sont attendues pour la région. En effet, Sakihikan constitue une occasion privilégiée de démontrer le dynamisme de l’entrepreneuriat autochtone. Il s’agit d’un espace de rencontre et d’échanges entre Autochtones et non-autochtones en mettant à l’avant-plan la présence des Autochtones à La Tuque.

« Ce projet novateur en économie sociale autochtone apportera un vent de renouveau pour notre milieu et permettra la consolidation et la création d’une dizaine d’emplois pour nos membres. Nous sommes confiants que le Centre Sakihikan deviendra un endroit prisé pour des activités et événements d’ampleur variée – un lieu où la cohabitation entre les Peuples sera valorisée », souligne la directrice générale, Christine Jean.

L’entreprise est un vecteur de changement majeur pour la reconnaissance de la richesse culturelle en Haute-Mauricie, pour la création d’emplois de qualité, mais aussi pour valoriser le savoir-faire des Autochtones qui choisissent La Tuque comme lieu de résidence.

Pour connaître la programmation, visitez la page Facebook du Centre d’amitié autochtone de La Tuque.