Hommage aux aînés : Lancement d’une chanson et vidéo

Les participants étaient ers de présenter leur œuvre musicale. Photo : Suzanne Régis

Uashat mak Mani-utenam – Pour rendre hommage aux aînés, les étudiants de secondaire 3 de l’école Manikanetish ont lancé leur propre composition musicale intitulée Le vent souffle et ont dévoilé la vidéo qui l’accompagne, au Musée Shaputuan le 17 avril dernier.

Ils ont tenu à souligner l’importance des aînés au sein des communautés. « C’est un projet de chanson pour remercier les aînés de notre communauté et de dizaines d’autres communautés innues. Nous les avons observés, [ils nous ont] transmis les enseignements de la vie et la culture innue; et [nous voulions leur] manifester que nous avons besoin d’eux », a exprimé l’étudiant Maïkaniss Vollant-Niquay.

Les jeunes ont bénéficié de l’expérience de l’auteure-compositrice et interprète, Geneviève Labbé. C’est dans le cadre de son projet Création jeunesse, dont la musique a permis de faire le tour du monde, que Mme Labbé est venue partager son expertise et donner de précieux conseils aux étudiants. « J’ai vu beaucoup de talent musical et de cœur chez les jeunes de la communauté innue, c’était un honneur et un bonheur de travailler avec eux. Encourager les jeunes dans la musique, c’est important. Car l’art c’est quelque chose qui rassemble, qui peut guérir et aider à construire nos communautés », a-t-elle partagé.

Le projet a débuté au mois d’octobre, avec des ateliers, et les jeunes ont pu ainsi toucher la guitare, le piano, la batterie, le ukulélé et apprivoiser le chant. Lors des ateliers de composition de textes, Geneviève Labbé et les jeunes ont invité les aînées Evelyne St-Onge et Anne-Marie André, de même qu’un jeune homme dont le parcours n’a pas été facile. Ce dernier a choisi la sobriété et ne consomme plus depuis un an. « Il est venu partager avec les jeunes. Il leur a exposé l’importance de connaître leur histoire… Après les grands vents, le beau temps revient, il y a des guérisons qui sont possibles, le futur est plein de potentiel. Et quand je vois la communauté in- nue, quand je vois les jeunes, je peux vous dire que le Québec a besoin de vous, de votre authenticité, de votre amour, de votre sagesse », a raconté Mme Labbé.

Aînés

Les aînées étaient ères d’avoir contribué à la réalisation de cette œuvre musicale. « Je suis très honorée comme aînée. J’ai été surprise que les jeunes nous aient invitées. J’étais surprise de leur choix de parler des aînés; on a accepté d’y participer, ma sœur [Anne-Marie] et moi. Les jeunes nous ont dit ce qu’ils voulaient. C’était beaucoup de travail en- semble… En plus comme aînée, je me sens utile. C’est comme ça qu’on se sent les aînés quand on nous demande notre opinion ou des choses à faire, on se sent utile », a témoigné Evelyne St-Onge. D’autres aînés ont aussi été sollicités tels que Normand Pilot, Roger Vachon et Pauline St-Onge.

Selon Geneviève Labbé, le projet d’une vidéo n’était pas planifié. « Au début, on s’est dit qu’on ferait une chanson. Et j’ai sorti ma caméra, je ne sais même pas me servir d’une caméra, je sais encore moins faire du montage vidéo. J’ai appris… (rire). C’est un projet qui était avant tout très organique, authentique. Je me suis dit, c’est tellement beau ces moments-là, on va le filmer, puis finalement on avait tout ce qu’il fallait pour que ça devienne une vidéo! », a-t-elle raconté.

Lien Youtube pour voir la vidéo de la chanson : cliquer ici

Évelyne St-Onge 1

L’aînée Evelyne St-Onge était très touchée de l’invitation. Photo : Suzanne Régis