-17.8 C
Sept-Îles
jeudi, 20 janvier 2022

Des investissements pour le développement bioalimentaire au nord du 49e parallèle

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne, et le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, M. Jonatan Julien, ont le plaisir d’annoncer la signature d’une entente entre le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) et la Société du Plan Nord (SPN) qui mènera à des investissements de 10,25 millions de dollars pour la mise en œuvre de mesures du Plan d’action nordique 2020-2023 qui relèvent du champ de compétence du MAPAQ.

Dans cette entente, le MAPAQ s’engage à soutenir des projets porteurs de différentes natures en vue de favoriser le développement bioalimentaire du territoire situé au nord du 49e parallèle. En contrepartie des sommes versées par la SPN, soit 5 millions de dollars, le MAPAQ injectera une somme équivalente, portant le total des investissements à plus de 10 millions de dollars sur le territoire visé. En déployant le Plan d’action nordique 2020-2023, le gouvernement souhaite moduler davantage ses interventions afin de soutenir le développement des régions nordiques et de se prémunir contre les effets indésirables que peuvent occasionner les activités mono-industrielles.

Citations

« Le développement bioalimentaire du nord du Québec est très important pour notre gouvernement qui mise sur une plus grande autonomie alimentaire. Je me réjouis de la conclusion de cette entente par laquelle le MAPAQ contribuera aux initiatives mises en œuvre dans le cadre du Plan d’action nordique 2020-2023. Nous nous joignons ainsi à une vingtaine de ministères et d’organismes québécois qui partagent l’objectif de rassembler les conditions gagnantes pour permettre aux populations d’habiter pleinement leur territoire nordique. Par l’entremise de cette entente, le Ministère se dote d’un outil de développement bioalimentaire flexible qui permettra le financement d’un large spectre d’actions stratégiques au cours des prochaines années. »

M. André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable de la région du Centre-du-Québec et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches

« Je suis heureux d’annoncer cette entente qui permettra au territoire nordique de bénéficier d’un soutien gouvernemental accru dans le domaine de l’agriculture et de l’alimentation. Le Plan d’action nordique 2020-2023 vise, entre autres choses, à favoriser la diversification économique locale en privilégiant des secteurs d’activité porteurs, comme la production bioalimentaire. Celle-ci a sans contredit des conséquences directes sur la qualité de vie des habitants du Nord comme de ceux de tout le Québec. »

M. Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable de la région de la Côte-Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

« Cette annonce confirme notre volonté d’aider les communautés à être mieux outillées pour répondre à leurs besoins en matière d’autonomie alimentaire. Les Premières Nations et les Inuits au nord du 49e parallèle en bénéficieront directement, et j’ai espoir que des projets concrets verront le jour grâce à cette importante entente. »

M. Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

Faits saillants

  • Le territoire nordique correspond à 72 % de la superficie du Québec et touche trois régions administratives (la Côte-Nord, le Nord-du-Québec et le nord du Saguenay−Lac-Saint-Jean). Il compte environ 130 000 habitants, dont près du tiers sont autochtones, répartis dans 32 collectivités locales et 31 communautés autochtones issues de quatre nations. Les défis associés à son développement bioalimentaire sont liés à différents facteurs, tels que son immensité et son faible peuplement ainsi que ses conditions climatiques rigoureuses.
  • Le Plan d’action nordique 2020-2023 répond aux priorités énoncées par les acteurs du Nord québécois. Il vise à fournir les outils appropriés aux communautés concernées afin qu’elles habitent pleinement leur territoire. Le gouvernement du Québec investira ainsi 778,6 millions de dollars pour soutenir les entreprises et les citoyens établis et actifs au nord du 49e parallèle.
  • La SPN a pour mission de contribuer au développement intégré et cohérent du territoire nordique québécois, conformément aux orientations définies par le gouvernement. Elle le fait en concertation avec les représentants des régions et des nations autochtones concernées ainsi que ceux du secteur privé.
  • Par le biais de cette entente, le MAPAQ vise à :
    – développer la production et le marché des produits bioalimentaires et des bioproduits nordiques de même que des circuits ou des activités touristiques;
    – stimuler l’entrepreneuriat dans le secteur des bioproduits ainsi que les projets bioalimentaires au sein des collectivités nordiques.

Lien connexe

Société du Plan Nord : plannord.gouv.qc.ca

Articles relatifs

Restez connecté

2,684FansJ'aime
399SuiveursSuivre
- Publicité -spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Dernières nouvelles