Chronique touristique : Le tourisme autochtone a le vent dans les voiles!

© Luc Leclerc

En cette année de campagne d’adhésion à Tourisme Autochtone Québec pour l’année 2019-2020, force est de constater une augmentation du nombre de membres depuis 2011. Effectivement, le nombre d’entreprises touristiques autochtones a plus que doublé depuis le début des années 2000. Plusieurs facteurs peuvent expliquer un tel désir de développer l’offre touristique autochtone au Québec, tel que le caractère mobilisateur que cela engendre dans la démarche identitaire des Autochtones et l’impact économique que cela génère également en créant des emplois et des retombées directes pour les communautés.

Annuellement, c’est plus d’un million de visiteurs qui sont venus à la rencontre de nos membres. Incontestablement, le niveau d’attractivité de notre industrie est très élevé tant sur les marchés locaux que sur les marchés internationaux comme la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les États-Unis, etc. Un tel engouement s’explique entre autres par la volonté des visiteurs à vivre une expérience authentique, une expérience unique qui entre en contact avec l’humain et son histoire. Dans une société de plus en plus axée sur les technologies, il est compréhensible que le voyageur ait envie de vivre une expérience tangible qui relève non seulement du passé et des traditions ancestrales, mais aussi du mode de vie contemporain dans toute son évolution. De plus, le tourisme autochtone propose une offre extrêmement diversifiée dû à la pluralité des cultures et l’immensité du territoire, comme il est possible de le constater dans les graphiques ci-dessous, tiré des données d’adhésion pour 2019-2020.

Que ce soit pour se ressourcer, pour partager, pour rencontrer, pour lâcher prise, pour s’aventurer, pour comprendre, pour apprendre, le visiteur trouvera une expérience à la hauteur de ses attentes sur le Québec autochtone. De par son rôle de catalyseur dans la valorisation de la culture et de l’histoire autochtone au sein de nos communautés, le tourisme autochtone est également une activité socioéconomique de première importance. Le tourisme autochtone a le vent dans les voiles, car il répond autant au besoin du voyageur qu’au besoin de l’hôte autochtone. N’est-ce pas là la base de toute relation viable et florissante !


secteur.pngrégion.png