0.3 C
Sept-Îles
jeudi, 1 décembre 2022
spot_img

Pensionnats autochtones et visite papale cette semaine : le Conseil de la Nation huronne-wendat prône le respect des survivants

Le Conseil de la Nation huronne-wendat tient à réaffirmer que les survivants des pensionnats autochtones sont au cœur de la visite du pape François qui doit renouveler ses excuses au nom de l’Église catholique, dans le cadre de sa visite au Canada, entamée à Edmonton et qui se poursuit cette semaine au Québec.

Bien qu’il n’existe pas de liste des survivants wendat, la Nation huronne-wendat estime qu’au moins une quinzaine de personnes ont fréquenté un pensionnat autochtone, dont ceux de Mashteuiatsh et de La Tuque. Le contexte de la fréquentation de ces pensionnats varie d’une personne à l’autre. D’autres membres de la Nation huronne-wendat ont également été placés dans des familles d’accueil ou des foyers d’adoption, dans la foulée de la Rafle des années 60 (« Sixties Scoop »). Plusieurs ont fréquenté des pensionnats non autochtones, notamment l’Institut St-Jean-Bosco à Québec ou des pensionnats hors Québec, certains y subissant des traumatismes, d’autre pas. Il faut aussi compter les nombreux Wendat qui ont fréquenté l’école de la Jeune Lorette (« école verte »), maintenant démantelée. Celle-ci est l’une des écoles identifiées dans le cadre du recours collectif sur les écoles de jour.

Une marche de la guérison est organisée ce soir le 26 juillet à 18h à Wendake, pour manifester la solidarité de la Nation huronne-wendat envers toutes les personnes qui ont vécu et qui continuent de vivre les impacts des pensionnats autochtones. Les marcheurs de la grande marche de la guérison organisée par l’organisme Puamun Meshkenu y seront accueillis. « Ce geste symbolique collectif témoigne de notre respect et de notre compréhension envers tous les survivants et leurs familles. Les points de vue sur la visite papale sont très diversifiés et nous devons respecter chacun, pour ou contre. Il appartiendra aux survivants de juger si les excuses du pape sont acceptables et si les actions qui suivront seront convenables, » a dit Rémy Vincent, Grand Chef de la Nation huronne-wendat.

Le 27 juillet dès 9h, les marcheurs de Puamun Meshkenu repartiront du Complexe sportif de Wendake et se dirigeront vers les plaines d’Abraham (15 km). Toute personne qui souhaite se joindre est invitée à le faire.

Activités protocolaires entourant la visite papale

Le Grand Chef Rémy Vincent fera partie de la délégation invitée à accueillir le pape François à l’aéroport de Québec, sur le Nionwentsïo, territoire hôte de la visite. Il participera, à l’invitation de la Gouverneure générale du Canada, à une activité protocolaire à la Citadelle de Québec. Le président du comité de l’Église Notre-Dame-de-Lorette (Wendake) et membre du Cercle des Sages, M. François Picard, fera une lecture lors de la messe papale du 28 juillet à la Basilique de Ste-Anne de Beaupré.

Le Grand Chef Rémy Vincent a été invité à une rencontre en présence d’évêques et de leaders autochtones, le 28 juillet au Séminaire de Québec. Le restaurant La Traite de l’Hôtel-Musée Première Nations collabore à la préparation du menu de cette activité.

L’artisane wendat Manon Siouï a confectionné, à la demande du Vatican, une chasuble à l’intention du pape François, ornée de sobres broderies.

Contexte de la visite papale

Le pape François s’est d’abord engagé à visiter le Canada après avoir accepté l’invitation des évêques catholiques du Canada à la fin d’octobre 2021. En mars/avril 2022, plus de 30 délégués autochtones représentant les Premières Nations, les aînés Métis et Inuits, les gardiens du savoir, les survivants des pensionnats autochtones et les jeunes ont passé une semaine à Rome, rencontrant en privé le pape François, pour partager leurs récits et discuter du traumatisme intergénérationnel historique et continu dont l’incidence agit toujours dans la vie des peuples autochtones. Après avoir présenté des excuses publiques le 1er avril 2022, le Pape a réitéré son désir de se rendre au Canada pour poursuivre le chemin de guérison et de réconciliation. Cette visite historique fait également suite à la déclaration des excuses des évêques catholiques du Canada aux peuples autochtones de ce pays, en 2021.

Marche de Wendake

Départ à 18h du Centre de santé Marie-Paule-Sioui-Vincent, 40, rue Chef Simon- Romain

  • Présentation du Grand tambour de la guérison par l’artisan Atikamekw Érick Flamand;
  • Prière d’hommage aux survivants par l’aîné Ramond Gros-Louis;
  • Mot d’accueil des marcheurs par le Grand Chef Rémy Vincent;
  • Mot de Jay Launière, directeur général de Puamun Meshkenu;
  • Mot de Sabryna Godbout, membre du a. de Puamun Meshkenu
  • Marche de 1 km dans Wendake et retour au même

Grande marche organisée par Puamun Meshkenu

Pour en savoir plus: https://www.puamun.com/marcheguerison

Articles relatifs

Restez connecté

2,684FansJ'aime
402SuiveursSuivre
- Publicité -spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Dernières nouvelles