-3.7 C
Sept-Îles
vendredi, 2 décembre 2022
spot_img

Plus de 1,1 M$ pour valoriser la culture innue!

La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, le ministre responsable des Affaires autochtones, M. Ian Lafrenière, et le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, M. Jonatan Julien, annoncent que le gouvernement du Québec a conclu une entente de développement culturel avec l’Institut Tshakapesh pour une somme de 1 147 700 $.

L’entente vise notamment à valoriser la culture, l’identité et la langue de la nation innue. La somme accordée servira entre autres à soutenir les artistes et les événements innus, à mettre en valeur le patrimoine culturel innu ainsi qu’à soutenir la réussite scolaire grâce à du contenu culturel innu.

Avec ces nouveaux fonds, l’Institut Tshakapesh pourra notamment aider directement les artistes et artisans innus, organiser un colloque sur le patrimoine et inventorier le patrimoine matériel de la nation auprès de différentes institutions.

Cette entente culturelle s’inscrit dans le cadre du Plan d’action nordique 2020-2023. Ce dernier vise à fournir les outils appropriés aux communautés du Nord-du-Québec pour qu’elles habitent pleinement leur territoire. Le gouvernement du Québec investit ainsi 778,6 M$ pour soutenir les entreprises et les citoyens établis et actifs au nord du 49e parallèle. Les 49 actions socioéconomiques du Plan d’action nordique ont été élaborées conjointement par 20 ministères et organismes du gouvernement du Québec.

Citations

« En faisant rayonner les arts et les cultures autochtones, c’est toute la culture québécoise qu’on fait vivre! Cette nouvelle entente avec la nation innue permettra de valoriser la culture et l’identité de la nation en plus de mettre en valeur son patrimoine. Notre gouvernement s’est résolument engagé à faire la promotion de la culture et, grâce à ce partenariat, de nouveaux projets verront le jour et contribueront à la vitalité culturelle du Québec. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

« Les cultures et les langues autochtones sont des vecteurs importants de développement social. On doit favoriser la transmission et la promotion des richesses qu’elles renferment. J’ai espoir que, grâce à cet investissement et à ce partenariat, la culture innue pourra ancrer ses racines encore plus solidement et continuer de rayonner. »

Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

« Ce soutien à l’Institut Tshakapesh correspond tout à fait à notre vision du développement durable du territoire nordique tel que présenté dans notre Plan d’action nordique. Cette entente est un bel exemple de collaboration avec les Innus pour valoriser leur culture et soutenir leur réussite. La vitalité du territoire dépend des gens qui y habitent, qui le connaissent et qui en vivent, comme les communautés innues. »

Jonatan Julienministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord

« L’Institut Tshakapesh est fier de cette entente qui se concrétise avec le gouvernement du Québec reconnaissant ainsi sa grande expertise et permettant le rayonnement de l’organisation. Il importe de souligner que ce partenariat renouvelé offre des possibilités de réaliser des projets stratégiques et novateurs, pour et par les communautés innues de la Côte-Nord, visant la transmission des pratiques culturelles, la préservation du patrimoine innu, la promotion des artistes et artisans, mais surtout, vers une affirmation plus forte de notre identité innue par le rayonnement de notre culture et la valorisation de notre langue. »

Alexandre Mckenzie, président de l’Institut Tshakapesh

Faits saillants 

  • Le gouvernement annonce une entente culturelle avec l’Institut Tshakapesh pour une somme de 1 147 700 $ qui est octroyée dans le cadre du programme Aide au développement culturel autochtone.
  • Ce programme a pour objectifs de :
    • contribuer, de manière équitable, à l’accroissement ou à la consolidation de la vitalité culturelle de l’ensemble des nations autochtones au Québec;
    • favoriser l’adoption d’un plan d’action annuel ou pluriannuel de développement culturel;
    • soutenir la diversification des partenariats avec des instances ou des organismes culturels autochtones.
  • L’entente de développement culturel vise cinq axes prioritaires, soit :
    • valoriser l’utilisation de la langue innue, l’innu-aimun;
    • valoriser la culture et l’identité innues par le soutien aux artistes et aux événements;
    • valoriser l’innu-aimun dans les écoles et soutenir la réussite des élèves par l’offre de contenu culturel;
    • soutenir l’essor de la culture innue, l’innu-aitun, dans les communautés et favoriser l’émergence d’une gouvernance culturelle;
    • favoriser la préservation et la mise en valeur du patrimoine matériel et immatériel innu.

Liens connexes

Articles relatifs

Restez connecté

2,684FansJ'aime
403SuiveursSuivre
- Publicité -spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Dernières nouvelles