0.3 C
Sept-Îles
jeudi, 1 décembre 2022
spot_img

Marilène Gill bannie de Russie par le Kremlin

Le 15 mars dernier, alors que la Chambre des communes assistait au discours du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, Marilène Gill, députée de Manicouagan, ainsi que la quasi-totalité des députés fédéraux, ont appris qu’ils étaient désormais inscrits sur une liste d’exclusion du territoire russe.

« Se voir interdire d’entrée en Russie par le Kremlin, c’est un prix insignifiant à payer pour être du bon côté de l’Histoire. Je suis de tout coeur avec le peuple ukrainien, première victime de cette guerre horrible, et leur président. Alors que partout sur la planète, l’opposition du monde politique à l’invasion russe pèse de plus en plus lourdement, cette annonce m’apparaît comme une réponse désespérée de Vladimir Poutine », a fait valoir Marilène Gill.

En vue de faciliter la venue de réfugiés ukrainiens, Marilène Gill propose d’accorder une prolongation de six mois à tous les permis et visas temporaires déjà émis à des citoyens ukrainiens et de lever, pour la durée du conflit, l’obligation d’obtenir un visa de touriste pour les personnes de citoyenneté ukrainienne. Elle réaffirme également son appui à toute mesure visant à accorder la priorité de traitement aux résidents de l’Ukraine.

« Vladimir Poutine aura beau nous bannir tous, il aura beau bannir la planète entière s’il le souhaite, il ne pourra jamais bannir la liberté. Slava Ukraini! », a conclu la députée de Manicouagan.

Articles relatifs

Restez connecté

2,684FansJ'aime
402SuiveursSuivre
- Publicité -spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Dernières nouvelles